samedi 20 février 2010

LE KYBALION partie 6

CHAPITRE VI — Le Divin paradoxe

"Les demi-initiés, reconnaissant la non-réalité relative de l'Univers, s'imaginent qu'ils peuvent défier ses Lois ; ce sont des sots insensés et présomptueux qui vont se briser contre les écueils et que les éléments déchirent à cause de leur folie. Le véritable initié, connaissant la nature de l'Univers, se sert de la Loi contre les lois, du supérieur contre l'inférieur, et par l'Art de l'Alchimie, il transmute les choses viles en des choses précieuses ; c'est ainsi qu'il triomphe. La Maîtrise ne se manifeste pas par des rêves anormaux, des visions et des idées fantastiques, mais par l'utilisation des forces supérieures contre les forces inférieures, en évitant les souffrances des plans inférieurs en vibrant sur les plans supérieurs. La Transmutation, non pas une négation présomptueuse est l'épée du Maître."
LE KYBALION.


Tel est le Paradoxe de l'Univers résultant du Principe de Polarité qui se manifeste quand Le Tout commence à créer ; il faut le suivre ponctuellement, car il établit la différence entre la demi-sagesse et la sagesse. Quant au Tout infini, l'Univers, ses Lois, ses Pouvoirs, sa Vie, ses Phénomènes, sont comme des choses encore à l'état de Méditation et de Rêve ; cependant pour tout ce qu'il a de fini, l'Univers doit être considéré comme Réel ; la vie, l'action, la Pensée, doivent être basées là-dessus sans oublier toutefois la compréhension constante de la Vérité Supérieure. Tout, cependant, doit obéir à ses propres Plans et à ses propres Lois.

Si, Le Tout s'imaginait que l'Univers était vraiment Réel, alors malheur à l'Univers, car il ne serait plus possible de passer de l'inférieur au supérieur ; l'Univers deviendrait immobile et tout progrès serait possible. Et si l'homme, par sa demi-sagesse agit, vit et pense en considérant l'Univers comme un simple rêve semblable à ses propres rêves finis, cet Univers devient véritablement ainsi pour lui ; et, comme un piéton mal éveillé, il titube de tous côtés et marche dans un cercle, ne faisant aucun progrès, et finalement se réveille en sursaut quand il tombe, se meurtrit et se blesse contre les Lois Naturelles qu'il ignorait. Gardez constamment votre esprit dirigé vers l'Etoile, mais que votre regard soit toujours dirigé sur vos pieds, sinon vous tomberez dans la fange parce que vous regardez en l'air. Rappelez-vous bien le divin Paradoxe. En même temps l'Univers est et n'est pas. N'oubliez jamais les Deux Pôles de la Vérité, l'Absolu et le Relatif. Méfiez-vous des demi-Vérités.

Ce que les Hermétistes connaissent comme "la Loi du Paradoxe" n'est qu'un aspect du Principe de Polarité. Les écritures hermétiques sont pleines de références sur l'apparition du Paradoxe dans la considération des problèmes de la Vie et de l'Etre. Les Maîtres préviennent constamment leurs élèves contre l'erreur souvent commise d'oublier "l'autre côté" de toute question. Leurs avertissements s'appliquent plus particulièrement aux problèmes de l'Absolu et du Relatif, qui embarrassent tous les étudiants en philosophie, et qui font penser et agir tant d'individus contrairement à ce que l'on appelle ordinairement le "sens commun".

Nous conseillons à tous les élèves d'être bien sûrs de saisir le Divin Paradoxe de l'Absolu et du Relatif, sinon ils s'enliseront dans la fange de la demi-Vérité. C'est dans ce but que cette leçon en particulier a été écrite. Lisez là avec soin ! La première pensée qui vient à l'esprit de celui qui a compris la vérité que l'Univers est une Création Mentale Du Tout, est que l'Univers et tout ce qu'il contient est une simple illusion, une irréalité ; et, contre cette idée, son instinct se révolte. Mais, comme toutes les autres grandes vérités, on doit considérer celle-ci à la fois du point de vue Absolu et du point de vue Relatif.

Du point de vue absolu, l'Univers comparé au Tout en lui-même parait une illusion, un rêve, une fantasmagorie. Nous reconnaissons cela même à notre point de vue ordinaire, car nous parlons du monde comme "un spectacle changeant" qui va et vient, qui naît et meurt ; en effet, les éléments de changement et d'impermanence, d'indéfini et d'insubstantiel, doivent toujours se concilier avec l'idée d'un Univers créé, quand il s'oppose à l'idée Du Tout, quelles que soient nos idées au sujet de la nature de l'un et de l'autre.

Philosophe, métaphysicien, savant et théologien, tous acceptent cette idée, et on la retrouve dans toutes les formes des pensées philosophiques et des conceptions religieuses, aussi bien que dans les théories des différentes écoles de métaphysique et de théologie.
Ainsi les Enseignements hermétiques, ne prêchent pas l'insubstantialité de l'Univers dans des termes plus énergiques que ceux qui vous sont familiers bien que leur manière de présenter le sujet puisse paraître quelque peu étonnante. Tout ce qui a un commencement et une fin doit être faux et irréel ; l'Univers subit également la règle dans toutes les écoles de la pensée. Du point de vue absolu il n'y a rien de réel que Le Tout, de quelque terme dont nous puissions nous servir pour y penser ou pour discuter le sujet.

Que l'Univers soit créé de Matière ou qu'il soit une Création Mentale dans l'Esprit du Tout, il est insubstantiel, non durable ; il est une chose de temps, d'espace et de changement. Nous voudrions que vous compreniez parfaitement ce fait avant d'établir votre jugement sur la conception hermétique de la nature Mentale de l'Univers. Pensez un peu aux autres conceptions, quelles qu'elles soient, et vous verrez que ce que nous avons dit est vrai pour la moindre d'entre elles.

Mais le point de vue Absolu nous montre seulement une face du tableau ; l'autre face est le point de vue Relatif. La Vérité Absolue a été définie : "Les choses telles que l'Esprit de Dieu les connaît", tandis que la Vérité Relative a été décrite : "Les choses telles que la plus haute raison de l'Homme les comprend". Ainsi, pour Le Tout, l'Univers doit être irréel et illusoire ; il doit être un simple rêve ou le résultat d'une méditation ; au contraire, pour les esprits finis qui sont une partie de cet Univers et qui le contemplent à travers leurs facultés mortelles, l'Univers est absolument vrai et doit être considéré comme tel. En reconnaissant le point de vue Absolu, nous ne devons pas commettre la faute d'ignorer ou de nier les faits et les phénomènes de l'Univers tels qu'ils se présentent à nos facultés mortelles ; nous ne sommes pas Le Tout, ne l'oubliez pas.

Nous reconnaissons tous que la Matière "existe" pour nos sens ; nous faisons fausse route si nous ne le reconnaissons pas. Et cependant nos esprits finis comprennent parfaitement ce dicton scientifique que la Matière n'existe pas, si l'on se place au point de vue scientifique ; ce que nous appelons Matière est considéré comme une agglomération d'atomes, lesquels atomes sont eux-mêmes un groupement d'unités de force appelés électrons ou "ions", vibrant sans cesse et tournant constamment. Poussons une pierre avec le pied ; nous percevons le contact ; elle nous semble parfaitement réelle, bien que nous sachions ce qu'elle est vraiment. Mais souvenez-vous que notre pied qui perçoit le contact par l'intermédiaire de notre cerveau est également de la matière, constituée également d'électrons et que par conséquent c'est aussi de la matière qui constitue notre cerveau.

D'ailleurs si notre Esprit n'existait pas, nous ignorerions à la fois l'existence du pied et de la pierre.
L'idéal que l'artiste ou le sculpteur tente de reproduire dans la pierre ou sur la toile lui apparaît tout à fait réel. Il en est ainsi dans l'esprit de l'auteur ou du tragédien des caractères qu'il s'efforce de décrire ou d'interpréter pour que d'autres puissent les reconnaître. Et s'il en est ainsi dans le cas de nos esprits finis, quel devra être le degré de Réalité dans les Images Mentales créées dans l'Esprit de l'Infini ? Oh, mes amis, pour les mortels, cet Univers de Mentalité est bien réel en vérité ; c'est le seul que nous soyons destinés à connaître jamais, bien que dans lui, nous passions d'un plan à un autre plan, d'un degré supérieur à un degré supérieur encore. Pour le connaître plus complètement, comme le prouve notre expérience actuelle, nous devons être Le Tout lui-même. Il est vrai que plus haut nous nous élevons dans l'échelle, plus près nous approchons de "l'esprit du Père", plus apparente devient la nature illusoire des choses finies, mais ce n'est que lorsque Le Tout nous rappellera à lui que ces choses finies nous apparaîtront inexistantes.

Ainsi nous ne devons pas succomber à l'illusion. Maintenant que nous reconnaissons la nature réelle de l'Univers, cherchons à comprendre ses lois mentales et efforçons-nous de les utiliser dans le but d'obtenir le meilleur effet possible pour notre progrès dans la vie, quand nous quitterons un plan pour nous élever à un plan supérieur de l'être. Les Lois de l'Univers ne sont pas moins des "Lois d'Acier" à cause de leur nature mentale. Tout excepté Le Tout est régi par elles. Ce qui est dans l'Esprit infini du Tout n'est réel à un degré inférieur que parce que la Réalité elle-même fait partie de la nature du Tout.

Ainsi ne vous croyez pas isolé ou abandonné nous faisons tous partie de l'Esprit infini du Tout ; personne ne peut nous porter atteinte, nous n'avons personne à craindre. Aucun Pouvoir en dehors du Tout ne peut nous influencer. Nous trouverons tout un monde de confort et de sécurité dans cette réalisation quand nous l'aurons acquise. "Dormons en paix, bercés dans le Lit de l'Abîme", nous reposant avec sécurité dans le sein de l'Océan de l'Esprit Infini, qui est le Tout. Dans le Tout "nous vivons et nous agissons vraiment".

La Matière n'est pas moins Matière pour nous, quand nous agissons sur le plan physique, bien que nous sachions qu'elle est simplement formée d'un agrégat "d'électrons", de particules de Force, vibrant avec rapidité et tournant les unes autour des autres pour former des atomes, ceux-ci à leur tour vibrant et tournant pour former des molécules, lesquelles, en s'assemblant, donnent des volumineuses masses de Matière. La Matière n'est pas encore moins Matière, quand nous poussons plus loin l'enquête et que la Doctrine hermétique nous enseigne que la "Force" dont les électrons ne sont que des unités est simplement une manifestation de l'Esprit du Tout et, comme toutes les autres choses dans l'Univers, est de nature purement Mentale. Quand nous sommes sur le Plan Physique, nous devons reconnaître ces phénomènes ; nous pouvons contrôler la Matière, comme tous les Maîtres le font à un plus ou moins haut degré, mais nous devons le faire en utilisant les forces supérieures. C'est folie de nier l'existence de la Matière sous son aspect relatif. Nous pouvons nier son empire sur nous-même, à juste titre d'ailleurs, mais nous ne devons pas l'ignorer dans son aspect relatif, aussi longtemps que nous agissons sur son plan.

Les Lois de la Nature ne deviennent pas non plus moins constantes ou moins effectives quand nous les connaissons pour de simples créations mentales. Elles sont en pleine puissance sur les divers plans. Nous maîtrisons toujours les lois inférieures en appliquant des lois supérieures et de cette manière seulement. Mais il nous est impossible d'échapper à la Loi ou de nous passer entièrement d'elle. Seul Le Tout peut échapper à la Loi, et cela parce que le Tout est la Loi elle-même d'où dérivent toutes les autres Lois. Les maîtres les plus avancés peuvent acquérir les pouvoirs attribués ordinairement aux dieux des hommes ; il existe d'innombrables grades dans notre existence, dans la grande hiérarchie de la vie ; le pouvoir qui leur est attribué peut dépasser celui des Maîtres supérieurs et atteindre un degré insoupçonné des mortels ; mais, même grands, les Maîtres, même les Etres supérieurs doivent obéir à la Loi et rester Rien aux yeux du Tout. Ainsi, ces êtres supérieurs, dont les pouvoirs sont plus considérables que ceux conférés par les hommes à leurs dieux, étant dominés et assujettis à la Loi, imaginez-vous la présomption de l'homme mortel, de notre race et de notre grade, quand il ose considérer les lois de la Nature comme "irréelles", imaginaires et illusoires, parce qu'il est parvenu a comprendre cette vérité que les Lois sont de nature Mentale et de simples Créations Mentales du Tout. Ces lois que Le Tout considère comme des Lois gouvernantes ne doivent pas être niées ou méprisées. Aussi longtemps que l'Univers durera, il leur sera assujetti, car l'Univers existe en vertu de ces Lois qui constituent sa charpente et qui le soutiennent.

Le Principe hermétique du Mentalisme, en basant la véritable nature de l'Univers sur le principe que tout est Mental, ne modifie en rien les conceptions scientifiques de l'Univers, de la Vie et de l'Evolution. En fait, la science confirme seulement les Enseignements hermétiques. Ceux-ci enseignent simplement que l'Univers est de nature "Mentale", pendant que la science moderne a enseigné qu'il est "Matériel", et en dernière analyse, qu'il n'est autre chose que de "l'Energie". La Doctrine hermétique ne fait pas fausse route en acceptant le principe fondamental d'Herbert Spencer qui affirme l'existence d'une "Energie Infinie et Eternelle, d'où dérivent toutes choses".

En fait, les hermétistes reconnaissent dans la philosophie de Spencer un exposé supérieur des ouvrages des Lois Naturelles et ils considèrent le grand maître comme la réincarnation d'un ancien philosophe qui habitait l'ancienne Egypte il y a des milliers de siècles et qui, plus tard, s'était incarné dans le corps d'Héraclite, le philosophe Grec qui vivait en l'an 500 avant Jésus-Christ. Ils estiment que son idée de "l'Energie Eternelle et Infinie", s'accorde parfaitement avec la Doctrine hermétique en ajoutant toutefois qu'elle est l'Energie de l'Esprit du Tout. Avec la Maîtresse-Clef de la Philosophie hermétique, l'étudiant de Spencer sera capable de s'ouvrir en des horizons philosophiques du grand philosophe anglais, dont les travaux montrent nettement ses incarnations antérieures. Ses enseignements concernant l'Evolution et le Rythme concordent parfaitement avec les Enseignements hermétiques et en particulier avec le Principe du, Rythme.

Les adeptes de l'Hermétisme n'ont donc besoin de retrancher aucune des idées favorites de Spencer au sujet de l'Univers. Tout ce que nous leur demandons, c'est de bien saisir le principe sous-jacent : "Le Tout est Esprit ; l'Univers est Mental ; il est contenu dans, l'Esprit du Tout." Ils se rendront compte que les six autres Principes s'accorderont bien avec leurs connaissances scientifiques et leur serviront à résoudre des questions ténébreuses et à jeter la lumière dans les endroits obscurs. Cela ne doit pas être de nature à nous étonner, si nous comprenons l'influence qu'a eue la pensée hermétique sur la Philosophie primitive de la Grèce qui a servi de base 'à toutes les théories modernes de la science. L'acceptation du Premier Principe Hermétique, le Principe du Mentalisme, est la seule grande différence qui existe entre la Science Moderne et la Doctrine hermétique ; la Science, d'ailleurs, se rapproche de plus en plus des positions Hermétiques dans la marche aveugle qu'elle fait dans l'obscurité pour sortir du labyrinthe dans lequel elle s'est égarée en cherchant la vérité.

Le but de cette leçon est de bien ancrer dans l'esprit des étudiants le fait que, dans tous les cas, sans exception, l'Univers, ses lois et ses phénomènes en ce qui concerne l'homme, sont réels, juste autant qu'ils le seraient avec les hypothèses du Matérialisme ou les théories de l'Energie. Dans n'importe quelle doctrine, l'Univers, sous son aspect extérieur, est changeant, transitoire et, par suite, dépourvu de substantialité et de réalité. Mais, notez bien le deuxième pôle de la vérité : avec les mêmes hypothèses, nous sommes contraints d'agir et de vivre comme si les choses constamment changeantes étaient réelles et substantielles. Il existe toutefois cette différence qu'anciennement le Pouvoir Mental était ignoré comme Force Naturelle, et qu'actuellement, avec le Principe du Mentalisme, il devient une Force Naturelle Supérieure. Cette seule différence révolutionne entièrement la Vie de ceux qui comprennent le Principe et les lois qui en résultent.

Ainsi, étudiants, tous autant que vous êtes, comprenez à connaître, à utiliser et à appliquer les lois qui en découlent. Mais, comme le recommande le Kybalion, ne succombez pas à la tentation du demi-sage qui se laisse hypnotiser par l'irréalité apparente des choses ; celui-ci, en effet, erre de tous côtés comme un individu vivant dans un monde de rêves, ignorant le travail pratique et la vie réelle de l'homme ; finalement "il vient se briser contre les écueils et se trouve déchiré par les éléments, à cause de sa folie". Suivez plutôt l'exemple du sage, comme le recommande encore le Kybalion : "Utilisez les Lois contre les Lois ; le supérieur contre l'inférieur ; et par l'Art de l'Alchimie, transmutez les choses viles en des choses précieuses, c'est ainsi que vous triompherez".

Suivons donc les conseils du Kybalion ; évitons la demi-sagesse qui n'est que folie, et qui ignore cette vérité que "La Maîtrise ne se manifeste pas par des rêves, des visions anormales, ou des idées fantastiques, mais qu'elle consiste à utiliser les forces supérieures contre les forces inférieures, à échapper aux souffrances des plans inférieurs en vibrant sur les plans supérieurs." Souvenez vous bien, étudiants, que "La Transmutation, non pas une négation présomptueuse, est l'épée du maître." Les citations qui précèdent sont du Kybalion, et doivent se fixer profondément dans la mémoire de tous les adeptes.

Nous ne vivons pas dans un monde de rêves, mais dans un Univers qui, au point de vue relatif, est réel en ce qui concerne notre vie et nos actions. Notre rôle, est de ne pas nier son existence, mais de vivre, en utilisant les Lois pour nous élever des degrés inférieurs aux degrés supérieurs, en faisant de notre mieux pour toutes les circonstances quotidiennes, et en cherchant à réaliser, dans la mesure du possible, notre idéal et nos idées les plus élevées. La véritable signification de la Vie n'est pas connue des hommes sur ce plan de l'existence, mais les grands auteurs, et nos propres intuitions nous enseignent que nous ne commettrons aucune erreur en vivant du mieux qu'il nous est possible et en réalisant de même la tendance Universelle. Nous sommes tous sur la Voie, et le chemin conduit plus haut, toujours plus haut, malgré de fréquents temps de repos.

Lisez le Message du Kybalion et suivez l'exemple du "sage", en évitant les erreurs du "demi-sage" qui périt à cause de sa folie.

1 commentaire:

Sir Shumule a dit…

(White is indeed !)

Merci à toi, cher vieil ami, c'est tout à fait passionant. 14/88

Une erreur est survenue dans ce gadget