mercredi 25 novembre 2009

TAO TÖ KING ou LE LIVRE DE LA VOIE

http://classiques.uqac.ca/classiques/duyvendak_jjl/B26_tao_to_king_livre_voie_vertu/duyv_tao.pdf

Il est divisé en deux parties, Dao 道 « voie » et De 德 « vertu ». La version traditionnelle est composée de quatre-vingt-un courts chapitres, les trente-sept premiers constituant la section Dao et les derniers la section De. Quatre-vingt-un, carré de neuf, pourrait avoir été choisi pour des raisons symboliques, car neuf a une valeur particulière dans le taoïsme.

Le texte aborde des notions de la pensée chinoise antique, comme le « Non-agir », la « Voie », le « Retour », la « Vertu », le « Non-existant » etc.

La section Dao est souvent considérée comme plus métaphysique, et la section De plus éthique et politique. On a suggéré que l'ordre dans lequel elles étaient placées indiquait les priorités de l'auteur ou de l'éditeur ; la politique primerait alors sur le métaphysique, si l'on se fie à l'ordre des manuscrits de Mawangdui. Mais certains spécialistes pensent qu'il existait au départ plusieurs versions différant par l'ordre du texte.

En tout état de cause, ce livre a eu une influence considérable sur des pans entiers de la civilisation extrême-orientale et en Occident à travers ses très nombreuses interprétations et traductions. Il serait effectivement le deuxième livre le plus traduit après la Bible. En 1988, La Fargue et Pas ont recensé 250 versions en langues étrangères.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget