samedi 14 novembre 2009

Winston Churchill - la marionnette des Sionistes

Au fin de la siècle dix-neuvième le père de Churchill, Lord Randolph, s'est trouvé sans assez d'argent, comme beaucoup d'autres aristocrates grâce aux impôts sur leur terre et le fait qu'il était le deuxième fils de la famille. Son frère, le Duc de Marlborough, s'est marié avec Consuelo Vanderbilt pour ameliorer sa situation financiere. Randolph s' est marié une autre americaine, Jenny Jerome, sans beaucoup de publicité. C'était en effet une mariage pressé - Winston est arrivé sept mois après.

Même qu'on l'a denié que le vrai nom de son père était "Jacobson " et qu'il était Juif, par la photographie il avait certainement les traits judaiques. On a expliqué la couleur foncée de sa fille a cause du sang indio-americain. Il semble que la dot esperée n'est pas arrivée soit parce que le père l'a déniée soit parce qu'il a fait faillite.

L'amitié de Lord Randolph pour les individus juifs était bien connue. Parmi eux on trouvait le premier "Baron" Rothschild, , (qui en 1885 était le premier Juif qui a devenu un membre de la Chambre des Seigneurs,) le financier "Sir" Ernest Cassel , un autre membre de la famille Rothschild Leopold Rothschild et le "Baron"Maurice de Hirsch. (Ségun l'ambassade français, Paul Cambon, le prince de Galles - plus tard le roi Edouard VII - qui ne pouvait pas demander encore une fois à sa mère, la reine Victoria, d'argent pour arranger ses dettes, avait emprunté entre 15 et 25 million francs français dans un prêt arrangé par "Baron" Hirsch. (Un emprunt que sa soeur, Vicky, avait garanti pendant qu'elle était Kaserin.)

Le 22 janvier 1901, Churchill a écrit à sa mère après le mort de la reine Victoria:

"...je veux savoir si le roi venderá ses chevaux et disperserá ses Juifs ou enchaserá-t-il Reuben Sassoon parmi les bijoux de la couronne et les autres insignes de la royauté?"

Äprès le mort de Randolph en 1895, Rothschild, Cassel et Hirsch ont souvent invité Churchill chez eux et il a demandé à Cassel a prit charger de ses finances.

Avant de partir à l'Afrique de Sud comme correspondant de la guerre en 1899 Churchill avait besoin d'argent pour acheter ses effets. "Lord" Rothschild lui a donné £ 150 et Cassel lui a donné £ 100, une somme totale suffisante pour être la rente d'un an d'une famille bourgeoise en 1902.

Pendant la deuxième année que Churchill était un membre du parlement. Cassel a obtenu pour lui une mise de £ 20,000 dans un prêt offert par le gouvernement japonais. En 1905 Cassel a meublé une bibliothèque por l'appartement célibataire de Churchill à Mayfair, Londres. . Cassel a aidé Churchill sans cesse. Les bons qu'il a acheté pour lui dans le chemin-de fer Atchison, Topeka et Sante Fé en 1907 lui a donné assez d'argent pour payer deux fois la salaire de son secretaire.

Pour son mariage en 1908, Cassel a donné à lui et Clementine un cadeau de noce de £ 500 - environ £ 25,000 aujourd'hui.

Jusqu'a 1904 la parenté de Churchil avec les Juifs avait été sociale. Ensuite pendant plus d'une demie siècle la vie de Churchill s'était melée avec les affaires judaiques. .

Le 8 fevrier 1920 Churchill a écrit un article étendu pour l' Illustrated Sunday Herald dans lequel il a dit:

"Il y a les gens qui aiment les Juifs et les gens qui ne les aiment pas, mais ce n'est pas possible à nier qu'ils sont sans doute la race plus formidable et plus remarquable que jamais a apparu au monde.

".... que cette race extraordinaire soit à ce moment dans le procés de produire un autre système des moeurs et de la philosophie aussi malvaillant que le christianisme était bienveillant que, si on ne l'arrêta pas, pourrait détruire irréparablement tout ce que le christianisme a fait possible. "

Il continue, à l'égard de ceux qu'il appelle "les Juifs internationaux", c'est à dire les Juifs qui avaient soutenu la règle bolchevique à Russie:

".... les adhérents de cette confederation sinistre sont pour la plupart des hommes élevés où on a persecuté les Juifs a raison de leur race."

Touchant les "Juifs Terroristes", il dit::

" ....il n' y avait pas de raison d'exagérer le rôle joué dans la creation de Bolchevisme et la Revolution Russe par ces internationaux et pour le plupart des Juifs athées. ....... Ã l'extérieure de Russie les Juifs ont obtenu la même proéminence dans la periode courte de terreur pendant que Bela Kun avait gouverné en Hongrie. Il y avait la même chose à l'Allemagne..."

Quoi qu'il en soit la prochaine section de l'article de Churchill était une declaration publique en faveur du Sionisme.

Le 23 decembre 1920, le comte de Derby a écrit à Churchill :

..."Je pense que notre Mandat pour un état de Palestine soit trés dangereux ... Nous allons à crear un état Sioniste composé de chaque Juif Bolchevique que viendra lá du centre de l'Europe."
(On a donné à l'Angleterre le Mandat pour Palestine par la conference de San Remo en avril 1920.)

Le résultat de l'Election Generale de 1922 était une administration conservative dans laquelle Churchill n'avait pas de lieu. Chaque fois qu'il a parlé en public on l'a accusé que pendant la guerre il avait été sous le commandement des Juifs riches pour profit illégal. L'accusation est venu d'un discours donné partout dans l'Angleterre par Seigneur Alfred Douglas, le passé amant d'Oscar Wilde. Douglas a allegué que tout de suite après la bataille de Jutland en 1916 comme une part d'un complot fabriqué par les Juifs riches mené par by "Sir" Ernest Cassel Arthur Balfour avait publié une communication officielle de l'Amirauté que la bataille avait été un desastre pour l'Angleterre.

Suivant cette communication les bons britanniques avaient tombé sur la Bourse de Nouveau York et les conspirateurs judaiques les ont achetés au dernier prix sur quoi Churchill en échange d'argent de ces même Juifs et avec la connivence de Balfour a publié une deuxième communication de la bataille de Jutland. Celle-ci a dit que la bataille avait été favorable à Gran Bretagne. Les bons se sont levés à un prix haut et les conspirateurs les ont vendu et ils ont gagné les benefices énormes.

Selon Douglas les banquiers judaiques avaient récompensé Churchill avec £ 40,000 - une somme égale à plus de £1,000,000 en 2000. (Ce projet est presque la même ruse que Nathan Rothschild a jouée avec les bons britanniques après la bataille de Waterloo). Aussi Cassel a payé pour l'ameublement de la maison de Churchill à Londres.

Quand le "Morning Post" a appellé l'accusation comme "les insultes viles contra les Juifs", Douglas aplaidé contre le journal. On a declaré le "Morning Post" culpable d'avoir écrit diffamatoire contre Douglas mais on l'a infligé comme amende seulement un sou. Aussi on a ordonné que Douglas dusse payer les dépens de Churchill.

Alors le gouvernement britannique a decidé apporter une cause du libelle criminel contre Douglas. Le jury n'a prit que huit minutes pour donner leur verdicte. On l'a trouvé culpable et l'a condamné à six mois à la prison.

Pendant que Chuirchill était éloigné du Parlement, le membre plus important de la communité judaique de l'Angleterre, "Sir" Robert Waley Cohen a demandé que Churchill le representât comme l' intermediaire avec le gouvernement en relation de l'amalgamation de deux corporations de lesquelles Cohen était le chef d'une desquelles, la corporation Anglo Persian Oil, le gouvernement britannique avait la majorité des actions. Churchill a consenti à representer Waley Cohen dans le plan de l' amalgamation, un plan que l'année passée avait été rejeté par le gouvernement. Pour son travail on a payé Churchill £5000.

L'embrouillement de Churchill avec les Juifs a continué quand il était un Ministre du Cabinet 1921-1922 responsable pour determiner la situation future de la demeure nationale des Juifs en Palestine, comme le chef pendant la guerre de 1940-45 contre la puissance militaire de l'Allemagne et comme Premier Ministre de 1951-56 pendant les premiers jours de l'état d'Israel. Sa forte sanction d'Israel et son rôle de forcer l'Angleterre dans la Deuxième Guerre Mondiale ne mérite pas d'etiquette de "grand homme d'état ou d'un grand anglais". On ne peut pas le nommer un homme d'honor après il a rompu son parole d'honor pendant la Guerre "Boer" en Afrique du Sud. Il était ou un demi-Juif jouant un rôle pour ses ancêtres étrangers maternels ou dans les poches des manipulateurs judaiques et par conséquent un traître à son propre peuple. De deux côtés il était une marionnette sioniste.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget