dimanche 15 novembre 2009

le gouvernement occulte (RIP les druides)

http://fr.wikipedia.org/wiki/B'nai_B'rith

Le B'nai B'rith France participe activement aux principaux événements qui concernent la vie juive en France. L'ancien président de la LICRA (1968-1993) Jean Pierre-Bloch en a été le président de 1974 à 1981. Ce dernier a remis la médaille d'or du B'nai B'rith au président du Sénat et candidat malheureux à la présidence de la République Alain Poher en 1979.

Ses valeurs : Humanisme et démocratie, laïcité et pluralisme, solidarité et fraternité, liberté et responsabilité. Ses combats: lutte contre le racisme et l’antisémitisme, droit à l’existence de l’État d’Israël, défense des Droits de l’Homme et fraternité, lutte contre l’enseignement de la haine, cultiver la Mémoire. Ses actions: Printemps des Droits de l’Homme et de la Fraternité, Fête des Lumières contre l’Obscurantisme, Collectif Agir Ensemble (avec Ni Putes ni Soumises, SOS Racisme, Berbères de France, UEJF, CRAN, Amitiés judéo-noires, Amitités kudéo-musulmanes, Amitiés Judéo-chrétiennes…), Universités d’été, Salon des écrivains, Journée Européenne de la Culture Juive (Portes ouvertes sur le Patrimoine juif, Remise du Prix des Droits de l’Homme.

Le 26 mars 1986, le journal Le Monde révéla que le B'naï B'rith France aurait organisé des réunions avec des politiciens français de droite où ceux-ci s'engagèrent à ne passer aucune alliance avec le Front national[4]. Ce qui fut dénoncé par le journal de tendance national-catholique Présent[5].

Le 10 décembre 1992, puis le 8 avril 1993, les locaux de la Ligue anti-diffamation du b'naï b'rith à San Francisco et à Los Angeles sont perquisitionnés simultanément par le FBI qui prouvera en vue des documents saisis que cette organisation liée au B'naï B'rith a constitué depuis au moins les années 70 un très vaste réseau d'espionnage via sa section de recherche documentaire[2].

Toujours pas compris ?

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget